Marche et Vol 109/110 (Vols 217/218) vol 219 – Verel Pragondran avec Hugues

Hugues en Echo

Date : 17 Août 2020
Site : Verel Pragondran
Vent : Nord léger
Brise : s’installant au fur et à mesure de la journée mais jamais forte
Matériel de vol : Air Design SuSi 3 + Supair Radical 3 // BGD Riot + Woody valley GTO Light
Heure de départ : 10:30
Marche : deux montée à pied pour aller à verel la troisième en voiture
Heure de décollage : 11:40/16:01/18:25
Temps de vol : 9 / 55 / 20
Vol : premier plouf. Second vol où j’ai essayé de coacher Hugues. Néanmoins il ne sent pas encore la brise qui s’installe plus près des faces et n’arrive pas à travailler les petits thermiques pour vraiment monter lors du deuxième vol où nous aurions pu aller nous promener. Une journée sympa ! Hugues, il faut que tu prennes le temps de comprendre où va ton aile pour bien sentir quand monter et quand ne pas monter… ressens les vagues de l’air et ça ira tout de suite mieux 🙂
Atterrissage : RAS (si ce n’est qu’au premier vol Hugues à posé à brocoli ?)

Vélo-Rando-Vol 107 (vol 213) – Vérel Pragondran

Date : 14 Août 2020
Site : Vérel Pragondran
Vent : N
Brise : Installée
Matériel de vol : BGD Riot + Woody Valley GTO Light
Heure de départ : 16h30
Temps/Dénivelé/Distance/Charge : 26′ à vélo / 50′ à pied / 750+ au total / 11.5km à vélo et 4.2 à pied chargé à 13kg
Heure de décollage : 18:40
Temps de vol : 1:38
Décollage : Face voile.
Vol : aller retour au bout de bange avec Marc puis passage par la croix du nivolet. Un très beau souvenir de ce très joli vol du soir. Marc jouait avec sa nouvelle Rise 🙂
Atterrissage : RAS
Remarques :

Vol Rando 106 (vol 212) – Verel Pragondran

Date : 11 Août 2020
Site : Vérel Pragondran
Vent : N
Brise : installée
Matériel de vol : BGD Riot + Woody Valley GTO Light
Heure de départ : 17:48
Temps/Dénivelé/Distance/Charge : 52’/600+/4.3km/12kg
Heure de décollage : 18:57
Temps de vol : 55′
Vol : aller/retour juste avant le revard puis vol en surveillant Adrien venu depuis Annecy pour découvrir Verel. Tout s’est éteint d’un coup au retour et c’est passé Sud à cause d’un beau cunimb au dessus de la chartreuse… il a fallu poser face au col de St Sat 🙂


Atterrissage : face au sud ! une fois n’est pas coutume
Remarques : vol avec Adrien.

Vélo Marche et vol 98 (vol 203) – Verel

Date : 29 juillet 2020
Site : Verel
Vent : Nord puis Sud !
Brise : installée, s’éteignant avec la couverture nuageuse
Matériel de vol : Woody Valley GTO Light + BGD Riot
Heure de départ : 15h55
Temps/Dénivelé/Distance/Charge : 25′ vélo / 53′ à pied / 13kg?
Heure de décollage : 17:51
Temps de vol : 01:44
Décollage : face voile, propre
Vol : tout droit jusqu’au pertuiset, où une nouvelle fois j’ai du mal à trouver la clef immédiatement. J’arrive systématiquement 50m sous la falaise si je voulais faire un vrai tout droit pour que ça passe. Mais je trouve quand même, passage au ferme, bien devant le revard sans soucis en prenant au large. On se téléphone en l’air avec Adrien alors que je suis dans le bout de thermique avant le Revard après avoir fait demi tour à la tour des ébats. Ca bouge encore en l’air quand même… je ne sais pas si c’est parce que je ne suis pas encore complètement habitué à la Sellette ou bien si ça bougeait plus fort que ce que j’avais en tête… du coup je file devant l’atterro. Je fais quelques wings et 360. Sur mes sorties chandelle, je m’aperçois que mon contre n’est pas assez marqué, je veux passer trop vite à la compensation, et ce contre est trop timide. Il faut que je prenne plus le temps pour que la voile ressorte vraiment. Si bien que je ne ressortais pas sur axe. Le dernier était bien mieux avec une belle abatée à temporiser. Sur les wings j’avais un peu les chocottes cette fois je ne sais pas pourquoi… le fait de m’être fait bougé en l’air avant… toujours est-il que j’étais bien dans le tempo mais que quand ça envoie fort j’ai du mal à vouloir renvoyer encore plus fort… mais pas de fermeture et bien dans le bon tempo. Le truc qui me gène ce sont ces bretelles qui ne me serrent pas assez je trouve. Je pense que je vais les serrer à fond.
Atterrissage : Un groupe de petits nuages (altocum ou cirro cum ?) est passé devant le soleil. L’effet a été presque immédiat : la brise s’est éteinte, et la sud est rentré d’un coup ! Si bien que j’ai recommandé à Adrien d’aller poser à Brocolis parce que c’était quand même sport à Montagny de poser par sud… preuve en est… il y en a une qui s’est mis aux arbres.
Remarques : Montée avec Daniel, Benoît (R) et Marc, et croisé en l’air Max et bien sûr Adrien…

Voir le vol en 3D sur Paragliding Logbook

Marche et vol 97 (vol 202) – Vérel

Gaëlle survole la croix du Nivolet en Parapente
Gaëlle survole la Croix du Nivolet

Date : 27 Juillet 2020
Site : Verel Pragondran
Vent : Léger Nord
Brise : faible
Matériel de vol : Woody vally GTO Light + BGD Riot
Heure de départ : 16:30
Temps/Dénivelé/Distance/Charge : 1:17/600+/4.2km/12.5kg?
Heure de décollage : 18:10
Temps de vol : 1:19
Décollage : Face voile en m’y reprenant deux fois.
Vol : Tracé tout droit jusqu’à l’Orionde où j’ai enroulé avec Daniel qui était avec sa Pi2. Deux petites boucles aux fermes pour aller faire l’aller/retour au bout de la tour des ébats et glider ensuite jusqu’à la croix du Nivolet avec Gaëlle.
Atterrissage : propre.
Remarques : Règlage de l’accélérateur, il faut encore que je réduise d’un tout petit poil 1/2 cm environ pour être parfait poulie à poulie… mais c’est tip top 🙂

Voir le vol en 3D sur Paragliding Logbook

Vols 200/201 – Vérel – Bange

Date : 25 Juillet 2020
Site : Vérel Pragondran
Vent : Nord faible
Brise : jocker
Matériel de vol : 1er vol : Riot + Success // Deuxième vol Riot + GTO Light
Heure de départ : 13h35 /
Temps/Dénivelé/Distance/Charge :
Heure de décollage :
Temps de vol : 9 minutes puis 1:41
Décollage : Face voile puis dos voile un peu technique c’était installé chelou avec des rentrées de sud ?
Vol : le premier s’est vu transformé en plouf monumental… même pas pu aller poser à Montagny tellement on se faisait écraser… du coup posé à Brocolis en sécurité !

Second vol découverte de la GTO light. C’était trop bon. Du coup aller/retour au bout de bange.

J’ai chié dans la colle sous l’orionde en voulant aller chercher le pertuiset… du coup j’ai perdu un temps précieux qui m’aurait permis de faire l’aller/retour Semnoz… tant pis !

Remarques : Vol avec Sachaz (A/R Semnoz) et Sylvain (posé Semnoz pour mission chercher sa voile)

Voir le vol en 3D sur Paragliding Logbook

Vol 197 – Verel Parmelan

Date : 19 Juillet 2020
Site : Vérel Pragondran
Vent : Nord
Brise : s’installant dans la journée
Matériel de vol : Advance success 3 / BGD Riot
Heure de décollage : 13h49 (!)
Temps de vol : 5h04
Décollage : Face voile sans soucis.
Vol :

Jusqu’à Bange

Nous sommes montés au décollage avec Pierre, Chantal et Guilhem. Je m’installe et je décolle après Guilhem (de mémoire), à 13h49. Je me la joue un peu Street Race Challenge, mais les appuis sont anémiques… donc j’essaie de ne pas négliger grand chose en fait… surtout que j’arrive déjà bien bas sous l’Orionde (sous les 900m !). Je pousse au Pertuiset où je mets quelques minutes à trouver la solution pour monter en me redécallant vers le sud. Je file aux fermes et passe devant le Revard, sans aucun soucis. Je prends un peu devant les maison puis je file direct sur Bange. J’arrive avant le col de Cochette, la ligne n’était pas fameuse. Un mini appuis et je file immédiatement sur le Semnoz où j’arrive plutôt plus bas que les fois précédentes, vers 1000m. Au moins je n’ai pas perdu de temps sur Bange.

Semnoz

L’appuis n’est pas fameux, mais je trouve la solution après avoir pris une petite rechute d’altitude en revenant vers le mamelon… En fait il donne j’amais trop ce mamelon… il vaut mieux arriver bien au dessus et s’engouffer dans la forêt en dynamique. Je fini par sortir et je galère un peu à trouver un thermique qui me monte suffisament. En effet en voulant me décaler vers le nord, soit je n’ai pas réussi à centrer le thermique, soit… je ne sais pas. Je suis contraint de revenir vers le déco puis je trouve enfin quelque chose dans la forêt au sud, mais pas vraiment placé au nord… je traverse le crêt de Châtillon, et trouve un petit truc en face Est au début de ma transition. J’aurai perdu quand même pas mal de de temps sur le Semnoz… Cette partie de vol n’aura pas été des plus fluide…

Roc des boeufs et la forclaz

J’arrive bien au dessus du Roc des Boeufs vers les 1600m au nord de la ligne électrique où je trouve tout de suite un bon petit thermique, mais il me décale vers le sud avec le brise de nord, mais à 1940m je dois être bon pour passer… donc je lance ma transition vers le Col de la Forclaz. Je trace donc bien au nord du col pour taper sous le déco. La ligne n’est pas ouf, mais en approchant du col je retrouve un appuis et après un S je file sur le rocher du Roux.

Secteur Annecy

Là c’est le slalom entre les ailes, c’est un peu infernal… il y a beaucoup de monde en l’air. Je contourne le Rocher du Roux et vient me placer en nord pour monter un peu (je n’ai jamais fait ce cheminement… je prends mes marges !). Je vais jusqu’au lanfonnet et à chaque fois qu’on monte on se fait décaler en sud… du coup. C’est parti pour les dents de lanfon en venant de 2000+ au Lanfonnet. Je perds alors encore un peu plus de temps (on m’a dit que j’aurai pu faire ligne droite depuis le col…). Je cherche à monter mais une nouvelle fois on se fait décaller vers le sud chaque fois… même en me positionnant au nord… et je trouve que ça secoue un peu aux dents… je ne trouve pas cette partie très agréable. Je perds 200m d’altitude entre le sud et le nord des dents au moment où je lance ma transition vers le Parmelan.

Parmelan

Je trouve un appuis juste avant d’arriver aux gencives. J’aurais pu cheminer tout droit en étant objectif… mais je profite du vol. Pour la seconde fois je regarde l’heure. Je me suis fixé comme heure de demi tour 16h45 soit 3h de vol environ. Je remonte un peu avant le col du Pertuis. Puis je chemine en perdant de l’altitude jusqu’au refuge du Parmelan. J’aurai du pousser jusqu’à la tête c’est dommage ! Il est 16h35 lorsque je touche le refuge. L’heure du demi tour à sonné ! Je retourne vers le col du Pertuis pour trouver une fusée qui me propulse de 1900 à 2600m en 6 minutes… propre ! Il est 16h44… je lance ma transition vers les Dents de Lanfon.

Retour par le Roc des Boeufs et le Margeriaz

Je prends garde sous les dents comme c’était agité au lanfonnet plus tôt… mais je trouve un bon ascenceur qui m’envoie en Sud Est à 2500m… ça doit bien suffir pour traverser le lac. J’arrive au Roc des Boeufs vers les 1350m. La remontée du Roc s’effectue sans soucis. Mais je ne trouve pas tout de suite la solution pour partir vers le mont Detrier et le mont Chabert… je m’y reprends à trois fois pour trouver la bonne ascendance, qui n’est pas folle mais qui marche et m’emmène à 2390m. Rien en l’air pendant la transition. J’arrive donc au Margeriaz vers les 1350m. Et je remonte l’arête de manière tout à fait classique.

Contrairement à mon « habitude » (si on peut parler d’habitude après 3 fois) je ne vais pas jusqu’au bout du Margeriaz, car je trouve un très beau thermique à 2/3 du Margeriaz. Je ne néglige pas mon plafond… je monte à 2500m, ça pouvait monter encore un peu… mais je me dis que je n’ai pas besoin de plus ! Je file donc par la croix des bergers. Je n’ai jamais pris une ligne aussi nord et inclinant vers le nord… et visiblement ce jour là c’était une mauvaise idée… Je suis contraint d’accélérer presque toute la transition, presque à fond tout le temps. Je décider de raccrocher côté Revard plutôt que côté Bange… peut être j’aurai du aller sur Bange… mais toujours est-il que je me retrouve très très bas sous la tour des ébats ! Je passe juste au dessus de la route… et je ne suis pas sorti d’affaire ! 1100m sous la tour c’est pas haut quand même !

Je m’accroche à mon rocher et me reconcentre… mais très de ballivernes… mon vario m’a lâché ! Plus de batterie… alors qu’il était plein en début de vol au bout de 4h30 plus rien zob noub que dalle ! Les minutes semblent bien longue pour remonter à la tour des ébats. 12 minutes pour la remonter… ça m’a paru une éternité ! Une fois arrivé à la tour de l’angle est il ne reste plus qu’à passer le Revard et à se laisser glisser vers l’atterrissage en faisant bien sa perte d’altitude en amont du petit sonnaz et rester près du relief pour poser.

Atterrissage : en douceur après avoir agité les jambes pour les réveiller !

Fun d’avoir croisé en l’air Claire qui me suivait depuis le RDB.

Voir le vol en 3D sur Paragliding Logbook

Marche et vol 94 (vol 195) – Verel

Date : 16 juillet 2020
Site : Verel Pragondran
Vent : N
Brise : installée
Matériel de vol : BGD Riot / Advance Success 3
Heure de départ : 18:00
Temps/Dénivelé/Distance/Charge : 46’30″/600+/4.2km/13kg
Heure de décollage : 19:00
Temps de vol : 38′
Décollage : NA
Vol : Juste une petite promenade du soir. Des 360 pour apprendre à connaître la voile.
Atterrissage : NA
Remarques : NA

Marche et Vol 93 (vol 194) – Verel

Date : 15 Juillet 2020
Site : Verel
Vent : N
Brise : installée
Matériel de vol : BGD Riot + Advance Success 3
Heure de départ :
Temps/Dénivelé/Distance/Charge :
Heure de décollage :
Temps de vol : 42′
Décollage : NA
Vol : Avec Sylvain : on est partis ensemble il est allé jusque sous le revard. Moi j’ai du m’y reprendre à deux fois pour simplement aller au pertuiset. Au retour du Pertuiset je me suis fais appuyer de fou…
Atterrissage : Du coup j’ai posé dans le champs juste à côté de l’atterro 🙂 Sylvain mort de rire 🙂

Trotte & Vol Jour 2 – Marche et Vol 90/91/92 (vol 191/192/193)

Une seconde journée sur la trotte et vol 2020 qui commence pour moi vers 07h15. Je commence à monter avec Hervé en direction du Mont Morbier, mais rapidement je les dépasse et je fais mon chemin. J’arrive vers la piste de ski, que je remonte juste ce qu’il faut pour valider la balise, puis je retrouve la piste de 4×4 et file vers le col de la Sciaz où je recontre Simon M. le futur vainqueur :). Nous filons ensemble une partie du chemin… jusqu’à ce que je perde mon téléphone portable. Je lui hurle alors de m’appeler… et je retrouve mon téléphone !

Je file alors seul jusqu’au sommet du Mont Charvet en passant par l’arête. C’est assez chouette comme chemin, ombragé…

Je ne retrouve plus Simon au moment de choisir mon pré pour décoller… mais au moment où je commence ma prévol je vois son aile s’élever de pré-ravier pour aller pointer au Col de Cochette.

Je tente une première fois de décoller sans succès car une gentiane se colle dans mes suspentes… et je dois avouer que ce déco est quand même très impressionnant et très pentu là où je l’ai choisi. Peut être était-il plus facile là où Simon a décollé ? La deuxième tentative se passe bien et je contourne immédiatement le Charvet pour aller me poser très rapidement sous la pointe de la galoppaz. Visiblement cette petite vallée n’est pas très recommandable, mais je n’ai rien eu en l’air de violent ce matin là… il faut dire qu’il était encore tôt.

Je suis alors remonté à la pointe de la Galoppaz, c’était assez long et je commençais à fatiguer et surtout à avoir soif. Plusieurs personnes m’ont donc ravitaillées en chemin bien gentiment.

En arrivant sur l’arête menant au sommet je rencontre Bertrand, le pote de Pascal avec qui j’avais fini le chemin la veille au soir. Nous filons presque ensemble au sommet. Après avoir mangé et attendu que les conditions s’installent nous décidons de décoller en Sud Est alors que la brise s’installe de ce côté et que le nord météo est sensible de l’autre. Si bien que je prends un petit dust de chaque côté de ma voile avant de décoller…

Je décolle de la galoppe et m’aperçois alors à mon grand désarroi que j’ai une clef dans mes suspentes et pas de garde de frein. Impossible de voler. Je me dirige quand même vers le Margeriaz mais lâche l’affaire au premier thermique pour remonter.

Je vais poser à Saint Jean d’Arvey avec Michel et Claire en radio. Michel est adorable… il me ravitaille complètement en eau… et il a bien fait ! Car je me fais une remontée à Vérel en passant par Monterminod et Pragondran. C’est long 🙂

Je retrouve JC Béard au déco et après avoir attendu que les conditions se calment devant le déco je m’élance pour le goal. En l’air je retrouve Daniel qui va poser avec sa fille.

Le goal est fait… 2j… 4200 points… pas pire !